Recette de peinture naturelle

Réalisation : juillet à septembre 2016

Couleurs réalisées : Blanc, rouge, vert, jaune et bleu.

peinture-rouge-dans-cocotte

3,2 litres d’eau
200 grammes de farine de blé ou de seigle
1 kilos de terre colorante
100 grammes de cristaux de sulfate de fer
0,4 litres d’huile de lin
4 cl de savon liquide

Diluer la farine dans 20 cl d’eau
Ajouter 3 litres d’eau et porter à ébullition
Laisser cuire en mélangeant pendant 15 minutes
Ajouter ensuite le pigment et le sulfate de fer
Faire cuire en continuant de mélanger pendant 15 minutes
Ajouter l’huile de lin et faire cuire 15 minutes
Ajouter le savon pour favoriser l’émulsion de l’huile de lin
Laisser refroidir
Diluer avec de l’eau si nécessaire

Les étapes :

Nous avons commencé en réalisant une peinture sans pigment que nous avons appliqué sur le compost. A priori, cela n’a pas fait beaucoup d’effet, mais vu qu’il y a de l’huile de lin, cela ne peut pas faire de mal !

Ensuite, on a fait de la peinture blanche et verte.

Les premières peintures ont été fabriquées au jardin dans la cocote-minute laissée par Loris (merci à lui).

L’erreur du débutant : nous avons utilisé du sulfate de fer dilué au lieu du sulfate en cristaux ; résultat : cette première peinture n’accroche pas bien le bois, et malgré les nombreuses couches passés, le résultat n’est pas terrible.
Nous avons tracé les lettres «Le jardin d’Yvonne » sur la façade rue.

Les mélanges sont très faciles à faire. Le plus difficile ? Les conversions ! (grammes en litres, litres en décilitres, etc….merci internet !)

Nous sommes passé à la confection du rouge « ercolano », un rouge-orange qui rappelle le Maroc.
Nous avons utilisé du sulfate de fer, en cristal. Succès total : nous avons obtenu une belle couleur, bien épaisse et qui rend bien sur la façade interne du compost.

L’été a été chaud, et nous avons laissé une ou deux bouteilles fermenter. Nous avons eu droit à une mini-explosion de bouteille en plastique rouge début septembre, mais plus de peur que de mal…Toutefois, nous avons décidé de stocker prudemment les peintures à l’abri dans la cabane.

Ensuite, nous avons commencé à faire les jolis dessins dont deux avaient été sélectionnés suite à un concours.

Sur les façades rouge, nous avons tracé le contour du futur dessin (du lierre qui grimpe) et sur la façade blanche coté rue, nous avons commencé les dessins avec la peinture jaune et bleu.

Aujourd’hui, mi-septembre, nous avons recommandé des pigments blanc, vert et rouge, pour refaire des peintures correctes qui tiennent bien, et nous poursuivons les dessins….

Merci à tous les jardiniers qui se sont transformés, le temps d’une journée ou plus,  en peintre pendant toutes ces permanences…L’ambiance était très joyeuse.

Il reste encore la cabane, les toilettes, la boite aux lettres….etc !

Carole
12 septembre 2016

peinture-rouge-compost-cherif

peinture-isabelle

blanc-blanc

Publicités

Une réflexion au sujet de « Recette de peinture naturelle »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s