Réunion mensuelle du 13 juin

Nous sommes aux portes de l’été et ce mardi soir se tenait la dernière réunion mensuelle de la saison…

Amélie et Julie ont animé la réunion avec un petit jeu interactif pour mieux se connaitre, puis il a été question de la continuité des permanences pendant l’été, nécessaire pour que survivent les cultures, et pour que le jardin reste un lieu ou les habitants du quartier conservent l’habitude de le voir ouvert et animé.

L’accent a été mis sur la nécessité d’amener les nouveaux adhérents à participer d’avantage. Pour cela, ils doivent être suffisamment informés, et se sentir assez à l’aise pour tenir une permanence.

Les outils existants ont été rappelé : le tableau ou chacun peut indiquer ce qu’il à fait, ce qu’il pourrait être fait, ce qu’il reste à faire…Le cahier du compost, présenté par Brice, le classeur orange dans la cabane ou se trouve le guide du jardin, les bulletins d’adhésions pour les nouveaux adhérents, la procédure pour l’arrosage.

Brice a proposé d’animer un atelier « tenir une permanence » dès mardi prochain.

Ensuite, en petit groupe, chacun a cogité sur des propositions qui permettraient d’agrandir le cercle des habitués du jardin : ateliers conviviaux, panneau informatif, consignes tenus à jour…Il a été proposé que des ateliers autour d’une plante, d’un arbre, d’un insecte, soit proposé …..et animé par les parrains et marraine de ladite plante (arbre – insecte….)

Le tonnerre ayant grondé et la pluie menaçant de tomber il a fallu bâcher le patio …(merci Bruno, pour la gestion des poches d’eau !)

…puis est venue l’heure du hanneton…

Repérés par Damien, ils étaient nombreux, virevoltant entre le sureau et le cerisier. Le hanneton est un insecte tout à fait inoffensif, malgré son air d’alien.

Réputé nuisible pour les cultures, il est également une proie pour les oiseaux.

Cette population est donc à surveiller, tout en laissant vivre ce petit monde, l’intervention humaine étant le plus souvent inadaptée et maladroite.

Nous nous sommes quittés dans la lumière bleue du soir, laissant le jardin à tous ses occupants nocturnes…