Chronique d’un composteur de quartier

Dimanche 25 mars, alors que les osmies,  sympathiques abeilles maçonnes qui ont élu domicile dans l’hôtel à insectes « quatre étoile » du jardin d’Yvonne,  bourdonnaient sans relâche, allaient et venaient , des fleurs à l’hôtel puis de l’hôtel aux fleurs, les jardiniers s’activaient pareillement autour du composteur.

Ce dimanche, en effet,  on retournait le compost !

Le composteur a été fermé pendant un mois, car il était plein et il fallait attendre la maturation pour entreprendre de le déposer.

Ce problème récurent pose la question centrale des besoins des habitants en composteur de quartier. Cette question citoyenne de premier plan est discutée avec les autorités locales, car une association ne peut porter à elle seule la problématique.

Lors de la dernière réunion mensuelle du Jardin, les adhérents présents ont collectivement décidé de ne pas réduire les permanences, ni la possibilité pour les habitants du quartier de venir librement déposer leur compost.

En revanche, il a été décidé d’être plus vigilant sur la qualité de la matière déposée -qui doit être réduite en petits morceaux. L’association souhaite aussi mieux connaitre les composteurs alentour pour mieux orienter les habitants. Et pourquoi pas un bac supplémentaire sur le Jardin…

En attendant, retour en image sur une journée ensoleillée ou le compost fut retourné, le patio fut bâché, des semis furent mis en pleine terre…. par des jardiniers enthousiastes !

La journée s’est terminée par un gouter de pâtisseries maison dont nous publierons bientôt quelques recettes !

 

PS : les photos ci dessus d’osmies ne sont pas des photos de « nos » osmies, mais elles sont représentatives de celles que nous observons en ce moment. N »hésitez pas à venir les observer au jardin.

Tomates, cucurbitacées, pêcher…

Ce dernier dimanche, plusieurs personnes avaient répondu à l’appel lancé vendredi dernier pour les chantiers en cours ou à entreprendre :

  • poursuivre la traque au chiendent,
  • étayer les plantes de cucurbitacées qui commencent à envahir les plates-bandes
  • arroser et faire les différents petits travaux au jardin ce premier dimanche d’août.

Retour en images…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous vous attendons pour poursuivre les chantiers… la chasse au chiendent, la préparation de nouvelles structures pour aider les courges de toutes espèces de grimper au ciel, etc…

A très bientôt

Denise

De nouvelles créatures au jardin d’Yvonne

Ce dimanche 9 avril, Loren était là pour insuffler la créativité à travers la réalisation d’épouvantails. Des matériaux avaient été collectés : des bois flottés, des bouts de vélo et autres petits accessoires récupérés de ci de là.

Dans le même temps, on s’occupait du jardin, on préparait des rouleaux de printemps aux herbes du jardin, des visiteurs venaient à notre rencontre, le soleil et la bonne humeur étaient au rendez-vous

Reportage en images…

Chacun en action. Le travail se fait en coopération, les uns relaient les autres, on s’aide.

Au final, on découvre de nouvelles créatures. On les salue, on se salue.

Et pendant ce temps au jardin on s’occupait de la cloque du pêcher

Leo-isabelle_lacloqueetlepecher
Izabelle et Chama retirent les feuilles et jeunes fruits attaqués par la cloque. Léo se mesure au pêcher sous la regard de son papa et aide Iza dans sa tâche. Puis il pulvérise le pêcher avec un purin végétal avec l’aide d’un ou deux jardinier…
Panorama
Amélie se protège du soleil, Anne accueille des visiteurs, Barbara fait une démo de mosaïque, Benedetta fait son reportage, Loren et Denise contemplent le spectacle et d’autres désherbent.

Et bien sûr, rien ne saurait complet sans un moment partagé autour d’un repas fait en partie avec des produits du jardin. Ici, fabrication de rouleaux de printemps

… à suivre…

Denise

Chantier participatif: construction d’une nouvelle butte de culture. Explication étape par étape…

Les habitants-jardiniers de notre jardin collectif partagé étaient nombreux ce dimanche après-midi pour participer à la construction d’une nouvelle butte de culture. Ce support de culture ayant fait ses preuves, nous poussons l’approche permaculturelle plus loin en le démultipliant. La parcelle « Rayons de soleil » est en cours de conversion pour accueillir 7/8 petites buttes. Vive les semis et plantations de printemps prochainement !

Des belles toilettes sèches au jardin d’Yvonne

Les jardiniers-constructeurs ont été inspirés! Guidé par Loris, le groupe construction a réalisé un petit coin de luxe pour notre jardin._DSC0254

Toujours aussi motivés par l’approche permaculturelle,  les bricoleurs ont réussi à récupérer la grande majorité des matériaux utilisés. Résultat: très peu de dépense pour un apport considérable en confort (pour ne pas parler de l’esthétique!).

Sans oublier une petite notice pour expliquer les bonnes pratiques d’usage aux jardiniers…

 

Etat du compost…

Dimanche dernier, nous avons ouvert notre compost pour comprendre le déroulement du processus et évaluer si nos pratiques sont bien conformes à un compostage efficace.
C’était l’occasion de se rappeler les 4 éléments nécessaires à la réalisation d’un compost :
de la matière verte (azotée) : 2/3
de la matière sèche (carbonée) : 1/3
de l’eau
de l’air
Nous avons déjà pu constater les strates de décomposition : le compost se compacte avec le temps et on observe que les strates basses sont plus serrées que les apports récents au-dessus.

Compost_n°1

En ouvrant, nous avons été plutôt critique par rapport au déroulement des réactions chimiques. Certains endroits proches des parois sont des zones trop sèches. A d’autres endroits au contraire s’étaient formées des boules humides très compactées sans air, ce qui ne permet pas une bonne décomposition. Dans l’ensemble, il y a trop de matières sèches de grosses dimensions. Par contre, quelques zones au centre étaient chaudes, ce qui prouve qu’il y a quand même une réaction.

Compost_n°2

Nous avons aussi trouvé un peu d’indésirables qui n’ont rien à faire dans un compost, mais c’est vraiment anecdotique. Un CD se décompose probablement en quelques centaines d’années, mais il ne va pas beaucoup nous servir pour amender notre jardin dans l’immédiat !

Compost_n°3

Pour terminer, nous avons réagencé les bacs pour mettre le bac d’apport de matières vertes au milieu. Nous avons un bac de matières sèches sur le côté et nous devrons prendre soin de découper en petits morceaux pour un bon équilibre du compostage. Un dernier bac sert pour le compost en fin de mûrissement avant que nous l’étendions sur nos légumes ! Nous avons aussi un petit seau de récupération pour les coquilles d’œufs et le marc de café qui font ensemble un excellent repousse-limace.

Compost_n°4

Un grand merci à Joël pour toutes ses explications et son temps.