Jardin

Un jardin pas comme les autres…

…un bout d’oasis vert en pleine ville, ouvert à tous les gens.

Le jardin d’Yvonne est un jardin partagé qui est composé de plusieurs buttes et parcelles que les adhérent.e.s font vivre ensemble.

Voici un croquis simplifié qui indique les principaux espaces :

plan du jardin

La philosophie du jardin est de s’appuyer sur la démarche de la permaculture qui allie la terre, l’humain et les ressources. Le premier principe est observer et interagir : en prenant le temps de s’impliquer avec la nature, il est possible de concevoir des solutions adaptées à chaque situation.

L’évolution du jardin et le plan de culture sont décidés lors des temps collectifs (voir agenda) en ayant dans l’esprit d’assurer une diversité de familles de plantes et de fleurs présentes à chaque endroit du jardin.

Nous essayons de faire nos propres semences en laissant monter les plantes en graines qui permettent d’alimenter notre grainothèque. Nous nous procurons des semences aussi via les autres grainothèques (bibliothèque du Rize et du Tonkin), des dons ou des achats. Dans un esprit de faire perdurer les semences paysannes et pour dénoncer le catalogue européen de graines, nous essayons de sélectionner des semences paysannes, non-OGM, non-hybride.

Les parcelles et les buttes sont nourries au fil du temps en laissant les herbes coupées au pied des plantes, en mettant de la paille, du compost, des feuilles. L’eau est entre autre récoltée par la toiture du patio et des deux cabanons. Un objectif primordial est de devenir autonome en eau, et de prendre conscience de la préciosité de cette ressource pour la terre et la vie, mais pour l’instant, nous devons utiliser l’eau de ville pour arroser les plantations, surtout l’été, au moment des grandes chaleurs.

 

 

Plusieurs arbres fruitiers sont présents au jardin par le biais à l’association des Croqueurs de Pommes (association basée à Vaulx-en-Velin qui milite pour la préservation des variétés fruitières locales). Nous avons un pommier de Cusset, un abricotier Ampuis, un poirier Saint-Jean, un cognassier et un pêcher sanguine. Un figuier commun a aussi été planté, et nous avons deux sureaux, arbre très rustiques et produisant des fleurs blanches parfumées qui se cuisinent en sirop et beignets.

Le jardin est créé pour accueillir toutes les formes de vie et favoriser leur préservation : hôtel à insectes, hôtel à chauve-souris, pots à auxiliaires sur les arbres fruitiers, amas de bois… L’observation des insectes est une activité à part entière pour tout curieux de la nature.

 

 

Nous laissons les plantes pousser au grès de saison, nous permettant de découvrir de plantes sauvages comestibles et médicinales..qui étaient autrefois connues et utilisées et dont l’usage revient aujourd’hui timidement, mais surement. Certaines poussent spontanément et sont souvent qualifiées de « mauvaises herbes » : chénopode, lamier pourpre, mouron des oiseau ……ces petites herbes se mangent en salade. Certaines plantes sont médicinales et peuvent être utilisées pour guérir certains maux : la chélidoine (herbe à verrue), la consoude (action réparatrice), la mauve sylvestre (aide à guérir la toux)……Le jardin regorge aussi de plantes pouvant servir de tisanes bienfaisantes : sauge des prés,romarin, thym, aneth, ……

 

 

Les légumes et les fruits plus classiques ont aussi leur place au jardin : blettes, cardons, courgettes, tomates, salades, cassis, rhubarbe, cornichons, poivrons, courges, pommes de terre…… au gré des saisons, les jardiniers sèmes, entretiennent et récoltent…Les récoltes sont partagées avec les participants.